Recrutement d’un CDD – SGBD / SIG / géomatique

CDD financé grâce au LabEx ResMed
« Religions et sociétés dans le monde méditerranéen »

Durée : 3 mois (1er mai-31 juillet 2019)

 Date limite pour le dépôt des dossiers de candidature :
→ 31 mars 2019 à minuit

______________________________

Dans le cadre du programme Pratiques religieuses et rôle des lieux de culte dans l’organisation des territoires en Gaule du Nord (GOpSeR), le Labex ResMed lance un appel à candidatures pour un contrat de trois mois commençant le 1er mai 2019.
Date limite de candidature : 31 mars 2019.

♦ Éligibilité

Le CDD est ouvert aux Ingénieurs en production, traitement et analyse de données et/ou en sciences de l’information géographique, aux doctorants ou post-doctorants en géographie, géomatique, archéologie ou géoarchéologie.

♦ Description de la mission

Contexte

Le projet GOpSeR – « Gaule Occidentale. Paysage sacré et rituels » – vise à rassembler et étudier la documentation concernant les formes de mutation et de transition des lieux et pratiques cultuels de Gaule occidentale, entre les périodes néolithique et protohistorique (avant la conquête romaine) et le Moyen Âge (après la christianisation).

Au-delà d’un simple inventaire, il s’agit de suivre l’évolution des lieux de cultes en s’intéressant à leur origine et à leur devenir, à leur mode d’implantation, leur désaffection ou leur conversion.

Description et objectif de la mission

Le/la candidat.e souhaité.e devra être en capacité de basculer sous une interface web une base de données existante conçue sous FileMaker et d’y intégrer l’ensemble des données issues de formats divers (tableurs, fonds de cartes, images à géo-référence/SIG).

L’objectif sera de créer un outil souple et évolutif consultable et interrogeable via le site internet dédié du projet GOpSeR (https://valeurt.hypotheses.org/proejt-gopser). L’outil devra s’adapter aux nécessités de la saisie des informations archéologiques relatives à l’implantation, l’organisation et l’évolution des lieux de culte dans l’Antiquité, tout en offrant une interface de consultation dotée d’une grande capacité d’analyse générale et d’analyse spatiale.

Le rôle du/de la candidat.e consistera à :

  • réorganiser les tables de manière à la fois à privilégier l’enregistrement de différentes couches de données archéologiques (lieux de culte, habitats, sépultures, réseaux de circulation…), de données géomorphologiques (topographie, géologie, logs géotechniques…) et de références bibliographiques, et à permettre d’exploiter pleinement le potentiel du SIG ;
  • organiser l’ensemble de la documentation en vue d’extraire les critères pertinents pour une analyse spatiale de l’implantation, de l’organisation et de l’évolution des lieux de culte, tous types confondus ;
  • mettre en place une interface web intégrant toutes les fonctionnalités requises d’enregistrement, de recherche et d’affichage des résultats, adaptées à l’évolution des données associées au programme ;
  • adapter cette interface pour qu’elle puisse recevoir des requêtes spécifiques complexes à la demande de l’utilisateur : associations de critères logiques concernant les principales catégories d’objets, les divinités, la chronologie, mais aussi les critères géo- et topographiques ainsi que géomorphologiques ;
  • participer aux questionnements de l’équipe autour du thème d’étude ;
  • guider ou former les étudiants de Master intégrés au projet.

♦ Profil recherché

Le/la candidat(e) devra avoir une bonne connaissance en matière de conception de bases de données relationnelles (SQL – Structured Query Language), de systèmes d’information géographique (SIG) et de géomatique, et plus largement de science et technique de l’information et de la communication (STIC). 

Il/Elle aura également des connaissances solides en géographie physique, en SIG (Systèmes d’Information Géographique) et en géomatique (statistiques et autres). Des compétences en topographie et photogrammétrie sont souhaitées (traitement de fonds cartographiques issus de l’IGN et de relevés architecturaux), de même qu’en archéologie et méthodes de l’archéologie (traitement de relevés, dessins et analyses d’objets issus de rapports) ou plus largement en sciences humaines et sociales.

♦ Dossier de candidature

  •  Lettre de motivation
  • Curriculum vitae

Le dossier sera présenté en français.

♦ Dépôt du dossier

Le dossier sera envoyé au format pdf avant le 31 mars 2019 minuit, dans un email ayant pour titre « Profil Lieux de culte en Gaule », à la responsable du programme Pratiques religieuses et rôle des lieux de culte dans l’organisation des territoires en Gaule du Nord Mme Fabienne Dugast (fabienne.dugast@cnrs.fr), avec copie à la Directrice du LabEx ResMed, Mme Béatrice Caseau (beatrice.caseau@labex-resmed.fr). L’admission sera décidée sur dossier au plus tard mi-avril 2019.

Date de début du contrat : 1er mai 2019
Rémunération : en fonction du niveau d’étude.
Un rapport final sera fourni à l’issue du contrat présentant la contribution du/ de la candidat.e au programme Pratiques religieuses et rôle des lieux de culte dans l’organisation des territoires en Gaule du Nord du Labex ResMed.


Vous aimerez aussi...