– Eleonora Antuna – PCR « Epaves et naufrages »

 

– La navigation de l’Eure et l’aménagement des portes à bateaux aux XVe et XVIe siècles –

Table ronde 12-13 mars 2018 • Vallée de l’Eure : une rivière, des territoires  •  Dreux

Résumé

Durant les XVe et XVIe siècles, l’Eure a été l’objet d’aménagements visant à rendre la rivière navigable entre Chartes et la Seine. En plus des travaux « d’approfondissement et d’élargissement », de suppression des gués, ponts et pêcheries et de l’aménagement d’un chemin de halage et d’un port, 32 « portes à bateaux » furent construites entre Chartres et Nogent-le-Roi. Ces « barrages démontables » permettaient d’augmenter le niveau d’eau de la rivière facilitant le passage de bateaux de 20 à 70 tonneaux. Elles furent aménagées sur le bras opposé au moulin et comportaient deux bajoyers en maçonnerie ou en bois. Elles étaient fermées par un système à lame levante et volée pivotante. Au moyen de ces aménagements, l’Eure « porta bateaux » par intermittence pendant quelques années. Mais les conflits liés à l’utilisation de l’eau par les meuniers, à la perception des droits de péage, à l’entretien et au financement de la navigation eurent raison de cette activité.

 

  • pour un aperçu des travaux d’Eleonora...

 

♦ Pour citer cette communication :

Eleonora Antuna, « La navigation de l’Eure et l’aménagement des portes à bateaux aux XVe et XVIe siècles », Vallée de l’Eure : une rivière, des territoires, table ronde organisée par F. Dugast et I. Renault, 12-13 mars 2018, Dreux.



Citer ce billet
ValEuRT (2018, 13 mars). – Eleonora Antuna – PCR « Epaves et naufrages ». Bienvenue en Vallée de l'Eure. Consulté le 29 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/v5pr

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search