– Benoit Pandolfi – géomaticien

 

– L’apport de la géomatique à l’étude des territoires –

Table ronde 12-13 mars 2018 • Vallée de l’Eure : une rivière, des territoires  •  Dreux

Résumé

Pour comprendre l’histoire des territoires, l’archéologie d’aujourd’hui s’appuie amplement sur  les méthodes de la géomatique et les systèmes d’information géographique (SIG). La capacité de ces derniers, à la fois à décrire le territoire, à croiser des données aux provenances multiples et à les modéliser à plusieurs échelles – et dernièrement dans le temps – en a fait des outils essentiels. 

Cette communication se propose de retracer la place des méthodes géomatiques et l’usage des SIG dans l’étude d’un territoire archéologique à travers plusieurs exemples ;
de la description spatiale d’une fouille à la modélisation de l’organisation spatiale d’un territoire et de ses frontières.

 

  • pour un aperçu des travaux de Benoit

 

Pour citer cette communication :

Benoit Pandolfi, « L’apport de la géomatique à l’étude des territoires », Vallée de l’Eure : une rivière, des territoires, table ronde organisée par F. Dugast et I. Renault, 12-13 mars 2018, Dreux.



Citer ce billet
ValEuRT (2018, 13 mars). – Benoit Pandolfi – géomaticien. Bienvenue en Vallée de l'Eure. Consulté le 22 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/v5pm

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search