– Jackie Despriée – MNHN – Dép. de Préhistoire, Umr 7194

 

– Formations fluviatiles fossiles et sites préhistoriques : 25 ans dans les vallées du Loir, du Cher et de la Creuse. Et la vallée de l’Eure ? –

Table ronde 12-13 mars 2018 • Vallée de l’Eure : une rivière, des territoires  •  Dreux

Résumé

La région Centre-Val de Loire recouvre le bassin de la Loire moyenne et la bordure sud du bassin de la Seine.

Depuis 25 ans, les formations fluviatiles fossiles ont été systématiquement recherchées dans les vallées moyennes de trois rivières affluentes de la Loire, le Loir, le Cher et la Creuse. Elles ont fait l’objet d’études géologiques, géochronologiques et géoarchéologiques systématiques. Les résultats montrent de nombreux parallélismes dans la mise en place spatio-temporelle des trois systèmes fluviatiles et dans la présence périodique des homininés depuis le Pléistocène inférieur.

La stratigraphie de chaque formation est liée à la succession des phases de chaque cycle climatique « glaciaire interglaciaire ». A la fin de la phase d’incision des rivières, les dépôts de matériaux grossiers soliflués se sont accumulés sur le plancher d’incision. Encore présents lors de la transition climatique en début glaciaire, les homininés utilisent les dépôts de pente comme gîtes à matériaux. Ces dépôts et leurs artefacts ont été postérieurement fossilisés par les dépôts fluviatiles. Cinq de ces sites ont pu être fouillés sur plus de 100 m2.

Les sites préhistoriques contenaient des industries oldowayennes taillées dans du quartz, des chailles, du silex et/ou de la meulière (Lunery-Rosières, 1,166 ± 0,140 Ma ; Eugon-Chantôme, 1,055 ± 0,055 Ma ; Saint-Hilaire-la-Gravelle, > 1 Ma). Les industries à bifaces apparaissent dans la vallée du Cher il y a 700-650 000 ans (Brinay, 665 ± 55 ka), puis se généralisent dans les trois vallées à partir de 400 000 ans environ.

          

Les données actuellement disponibles sur la vallée de l’Eure sont plus anciennes. Toutefois, la faune du site de Saint-Prest est comparable à celle de Lunery-Rosières et a d’ailleurs été trouvée dans une situation géologique comparable. Ces faunes sont rapportées au Pléistocène inférieur. Enfin, Les formations fluviatiles fossiles reconnues lors de récents travaux d’impact archéologique (Nogent-le-Roi…) laissent penser à un système fluviatile comparable dont les nappes fossiles du Pléistocène moyen seraient étagées sur les versants puis emboîtées dans la plaine alluviale actuelle.

 

  • pour en savoir plus sur les travaux de Jackie

 

♦ Pour citer cette communication :

Jackie Despriée, « Formations fluviatiles fossiles et sites préhistoriques : 25 ans dans les vallées du Loir, du Cher et de la Creuse. Et la vallée de l’Eure ? », Vallée de l’Eure : une rivière, des territoires, table ronde organisée par F. Dugast et I. Renault, 12-13 mars 2018, Dreux.



Citer ce billet
ValEuRT (2018, 12 mars). – Jackie Despriée – MNHN – Dép. de Préhistoire, Umr 7194. Bienvenue en Vallée de l'Eure. Consulté le 22 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/v5pj

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search