– Axel Beauchamp – Université Paris Est-Créteil (UPEC)

– Approche géoarchéologique sur les vallées normandes : résultats paléoenvironnementaux et impacts anthropiques –

Table ronde 12-13 mars 2018 • Vallée de l’Eure : une rivière, des territoires  •  Dreux

Résumé

La communication présente les principaux résultats d’une recherche pluridisciplinaire menée sur une  dizaine d’années qui a eu pour objet la compréhension de la dynamique paysagère des vallées bas-normandes sur la longue durée. Appuyée sur des analyses paléo-environnementales archéologiques et historiques, elle met en évidence la succession d’environnements en lien avec l’évolution des paysages de vallée et de leur cours d’eau. Après avoir été gouvernées par les fluctuations hydroclimatiques du Mésolithique à l’âge du Bronze, les vallées normandes passent sous le contrôle des sociétés à partir de l’âge du Fer. L’atterrissement lié à l’ouverture des paysages à partir de cette période favorise la mise en place d’un véritable système valléen où les ouvrages hydrauliques vont jouer un rôle majeur à partir du Moyen-âge central. La multiplication des ouvrages va complètement artificialiser le cours des rivières normandes jusqu’à la fin du XIXe siècle pour aboutir à de véritables « hydrau-systèmes ».

 

  • pour en savoir plus sur les travaux d’Axel…

 

♦ Pour citer cette communication :

Axel Beauchamp, « Approche géoarchéologique  sur les vallées normandes : résultats paléoenvironnementauxet impacts anthropiques », Vallée de l’Eure : une rivière, des territoires, table ronde organisée par F. Dugast et I. Renault, 12-13 mars 2018, Dreux.



Citer ce billet
ValEuRT (2018, 12 mars). – Axel Beauchamp – Université Paris Est-Créteil (UPEC). Bienvenue en Vallée de l'Eure. Consulté le 22 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/v5ph

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search