Table ronde 2018 – 12 & 13 mars – Dreux

 

Vallée de l’Eure : une rivière, des territoires
•  12 et 13 mars 2018 – Salle Laïque, 19 rue Pastre, Dreux (28)  •

Programme  & Inscriptions


♦ Objectifs

Cette table ronde veut initier une synergie des ressources disciplinaires et institutionnelles autour de l’histoire du bassin versant de l’Eure, en mettant en relation les objets naturels et historiques, les spécialités et les temporalités, mais aussi des approches et des outils innovants.

♦ Organisation

La table ronde est organisée dans le cadre des programmes de l’Umr 8167 Orient & Méditerranée et est accueillie par la SHADT – Société d’histoire et d’archéologie du Drouais et du Thymerais – et son président Michel Guilmain, en partenariat avec le CAEL.

Elle se déroulera à Dreux, au Cercle Laïque (19 rue Pastre), les 12 et 13 mars 2018 de 9h30 à 16h30.

♦ Argumentaire

La position historique et la configuration géographique du bassin versant de l’Eure, à l’ouest du bassin Parisien, offrent un cadre riche et original pour aborder les questionnements sur les logiques d’occupation du sol, les dynamiques de peuplement et la structuration des territoires, sur le temps long et à différentes échelles.

  • LE BASSIN VERSANT DE L’EURE
    Sur le plan géographique, l’Eure forme une sorte de colonne vertébrale d’orientation S/N, entre la Loire (avec laquelle elle n’a pas de lien hydrographique) et la Seine dans laquelle elle se jette.
    Cette position la met au cœur de phénomènes pluriels d’évolution des territoires, conséquence directe des évolutions politiques dont elle est témoin, qui rendent complexes, rétrospectivement, notre compréhension et appréhension de l’évolution des cultures matérielles aux influences multiples.
  • L’EURE, AXE DE CIRCULATION OU FRONTIÈRE ?
    L’organisation et l’évolution de l’occupation du sol de part et d’autre du tracé de l’Eure – plaine, coteaux, plateau et points d’eau (rus, sources, etc.) –, l’aménagement de ses abords ou encore son utilisation et sa navigabilité, comme voie de communication et d’échanges, peuvent-ils nous renseigner sur le rôle de cette vallée secondaire ?
  • ÉTUDES CONNEXES
    Des approches et des thématiques connexes sur l’évolution des territoires seront abordées dans un cadre plus large, de manière à asseoir la réflexion sur un espace original encore peu connu sur le plan géo-archéologique et historique.

 

♦ Axes du programme

I. Géographie et géo-archéologie de la vallée de l’Eure
Organisation interne des paysages et occupation humaine

II. Formation des cultures matérielles et structuration des territoires sur le temps long
Systèmes de gestion des territoires, interprétation fonctionnelle des sites, distribution et rôle des lieux de culte

III. Impact des actions humaines sur l’évolution des paysages
Entre patrimoine culturel et gestion des risques naturels

 


Vous aimerez aussi...