Bilan scientifique 2019 – SRA Normandie [2021]

–  F. Dugast,  F. Bétard & T. Piau – « Vallée de l’Eure. Une rivière, des territoires »

 

Résumé

Vallée de l’Eure, section médiane : comparaison entre la localisation des gisements archéologiques et celle des formations superficielles quaternaires (Sources : BD Alti IGN, BD Carthage, BD Archéo PCR ValEuRT – T. Piau).

Le PCR « Vallée de l’Eure : une rivière, des territoires », débuté en 2019, s’intéresse au bassin-versant de l’Eure, encore très peu étudié sur le plan archéologique et historique. Il se place dans la continuité des grands programmes lancés à partir des années 1990 sur l’étude des dynamiques d’organisation spatiale qui ne cessent de se multiplier pour développer des problématiques autour du rôle des sociétés dans les phénomènes de transmission et de changement des formes d’occupation spatiale. Il vise à intégrer aussi bien des études sur la morphologie des paysages que sur la formation des groupes culturels jusqu’à la reconstitution de dynamiques socio-environnementales qu’engendrent au cours du temps les interactions entre l’homme et son milieu.

À l’inverse des approches courantes, l’année probatoire du PCR a tendu à considérer les arguments pertinents que peuvent apporter conjointement l’archéologie et la géomorphologie dans une stratégie commune d’acquisition, de traitement et de croisement des données. À l’issue de cette première année, des pistes exploratoires ont pu se dessiner, confirmant l’intérêt d’une approche diversifiée qui conjugue étude de l’histoire paléoenvironnementale, interprétation du contexte sédimentaire d’enfouissement et de piégeage et télédétection à haute résolution, nécessaire pour pallier l’absence d’indices visibles au sol de l’anthropisation passée du secteur. Cette approche mérite d’être développée, notamment pour tenter d’éclairer les différentes phases d’occupation humaine et de matérialiser les périodes de transition sur le temps long, en lien avec les dynamiques paléohydrologiques de l’Eure, dans un contexte d’exposition historique au risque d’inondation.

 

♦ Référence pour citation :  Fabienne DUGAST, François BÉTARD, Théophile PIAU, « Vallée de l’Eure : une rivière, des territoires », Bilan scientifique 2019 – SRA Normandie [En ligne] 2022,  p. 127-130.

→ version basse définition sur le site internet de la DRAC


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search